• +(243) 89 855 5226
  • technique@cmkbinza.com
  • technique.cmkbinza

Le Baptême d’eau

Le Baptême est administré selon le modèle apostolique à ceux qui croient selon la Parole du Seigneur ressuscité: « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé » (Marc 16 :16). « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10: 17). Le Baptême se fait par immersion, comme il était pratiqué pendant les premiers siècles, après l’époque apostolique.

L’aspersion et les jets d’eau ainsi que la récitation de la formule trinitaire apparurent à l’époque où le christianisme fut imposé aux nations, c’est pour cette raison que ces pratiques doivent être rejetées car elles n’ont pas de fondement biblique. Citons certains témoins des premières heures de l’église: Pierre, l’homme de la première heure, le premier jour où l’Église du Nouveau Testament fut établie par l’autorité divine, dit sous la conduite du Saint Esprit: « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit » (Actes 2 :38) car il est écrit: « et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations » (Luc 24: 47).

De même, après le ministère de prédication de Philippe en Samarie, ceux qui crurent furent baptisés comme on peut le lire dans Actes 8:16:« ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus » et pour fonder bibliquement cet important enseignement, nous citons un troisième témoin afin de compléter ce témoignage. Après que Paul eût prêché, le baptême fut évidemment administré, comme il est écrit dans Actes 19:5: « Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus ». Lors du baptême, les croyants témoignent qu’ils ont reçu le pardon de leurs péchés et confirment en cela l’obéissance à la grande commission.

Les premiers apôtres et Philippe ainsi que Paul ont prêché et administré le baptême exactement selon Matthieu 28:19. Ils n’ont pas répété le texte comme une formule, mais ont visiblement compris ce que le Seigneur voulait dire quand il a dit: «… les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit…», c’est-à-dire que le nom de Jésus, nom de l’alliance du Nouveau Testament, était le point central de la commission. Le seul véritable Dieu s’est révélé Lui-même en tant que Père, Fils et Saint Esprit dans le Nom qui est au-dessus de tout nom et dans lequel se trouve le salut. Dieu est Père, mais ce n’est pas son nom. « Fils » n’est pas un nom mais ce qu’il Il est et « Saint Esprit » non plus n’est pas un nom. Le seul nom du Père, du Fils et du Saint Esprit dans lequel il a été ordonné aux apôtres de baptiser en ce temps-là, maintenant et pour toujours est celui du Seigneur Jésus-Christ. Ceci est la véritable doctrine et pratique des apôtres, établie par les témoins dans le Nouveau Testament. Au commencement de la chrétienté, tous les croyants furent baptisés au nom de Jésus-Christ, même Paul (Romains 6: 3). Ce baptême est également confirmé dans l’histoire de l’Église comme étant celui qui a été pratiqué longtemps après les apôtres. Il n’y a pas un seul endroit dans la Bible où le baptême aurait été administré en répétant juste le texte de Matthieu 28 verset 19.