• +(243) 89 855 5226
  • technique@cmkbinza.com
  • Centre Missionnaire de Binza
  • technique.cmkbinza

William Branham et son ministère prophétique au temps de la fin

Nous affirmons croire comme le disent les Saintes Écritures et nous reconnaissons avec des cœurs remplis de gratitude que nous sommes maintenant proches de la seconde venue de Christ. Nous voyons les prophéties bibliques s’accomplir comme il en était lors de Sa Première venue. Le Nouveau Testament a commencé avec l’accomplissement des prophéties bibliques et se terminera de la même manière. La promesse qu’il y aura une voix qui crie dans le désert (Ésaïe 40:3) et que le Seigneur enverrait son messager pour préparer son chemin ( Malachie 3 :1) devint une réalité visible dans le ministère de Jean-Baptiste, ceci est confirmé dans Matthieu 11:10; Marc 1:1-4 ; Luc 1:16-17 ; Jean 1:19-28.

Comme il a été accordé à nos frères au commencement d’expérimenter l’accomplissement des prophéties bibliques et de les placer avec exactitude, c’est aussi le cas avec nous maintenant. Jean-Baptiste est apparu sur la scène avant le commencement du jour du salut. Son ministère s’effectua dans l’esprit et la puissance d’Élie et plusieurs crurent par son message (Jean 10:41-42), mais la promesse demeure encore: « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l'Éternel arrive, ce jour grand et redoutable » (Malachie 4:5). Selon 2 Corinthiens 1:20 « Pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu ». Aucune de ses promesses ne restera inaccomplie. A cause de l’importance de la dernière promesse dans l’Ancien Testament, notre Seigneur l’a répété dans le Nouveau Testament: « Il répondit: Il est vrai qu'Élie doit venir, et rétablir toutes choses ». « Il leur répondit: Élie viendra premièrement, et rétablira toutes choses ». Par conséquent, ces Écritures n’autorisent aucune interprétation particulière, car il est connu de tous que cette annonce fut faite longtemps après la fin du ministère de Jean-Baptiste.

Aussi vrai que Jean-Baptiste était l’Élie qui devait venir avant la première venue de Christ, c’est aussi vrai que la promesse concernant l’Élie qui devait venir avant le grand et terrible jour du Seigneur demeure. Au travers de son ministère, toutes choses seront mises en ordre et en place. Cette promesse fut accomplie en notre temps. A cause des nombreuses déviations, il faut qu’il y ait un total retour aux enseignements originaux et aux pratiques bibliques. L’Église de Jésus-Christ doit avoir à la fin le même enseignement, la même vie qu’elle avait au commencement. Dieu Lui-même a promis des temps de rafraîchissement spirituel qui devait venir de Sa présence. Les apôtres ont manifestement compris les promesses de la bonne manière et les ont ordonnées en conséquence. Dans son deuxième sermon après la Pentecôte, l’apôtre Pierre a parlé du temps de rafraîchissement en rapport avec le retour de Christ « que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes » (Actes 3:19-21). Ceci est le « Ainsi dit le Seigneur » dans Sa Parole, Il veille sur Sa Parole afin de l’exécuter au moment où le temps est accompli.

Chaque fois que quelque chose en rapport avec le plan du salut s’accomplissait, cela était accompagné du surnaturel. La naissance de Jean-Baptiste et bien entendu la naissance de notre Seigneur furent annoncées par l’ange Gabriel (Luc 1+2). Quand Saul fut appelé et mandaté, le Seigneur lui apparut comme au temps de Moïse dans une lumière surnaturelle, comme c’est écrit dans le livre des Actes aux chapitres 9, 22 et 26. Par conséquent, nous ne devrions pas être étonnés que la même chose soit arrivée dans notre époque. Au contraire, cela confirme que le Dieu de vérité est le Seul qui se révèle Lui-même et qui exécute toutes choses en relation avec le plan du salut, même maintenant au temps de la fin.

Il est vrai que le 11 juin 1933, aux environs de quatorze heures, en présence d’à peu près 4000 personnes, la lumière surnaturelle traversa les nuages et descendit sur le jeune prédicateur William Branham. À cet instant-là, il était sur le point de baptiser la dix-septième personne dans la rivière Ohio et la voix venant de cette lumière lui parla et dit: « Comme Jean-Baptiste fut envoyé comme précurseur lors de la première venue de Christ, le message qui t’est donné sera le précurseur de la seconde venue de Christ ». Pendant les réunions de Pâques 1966 au Branham Tabernacle, le révérend Ewald Frank vit au moins douze personnes qui ont rendu témoignage de cet événement. Dans le ministère de William Branham, nous avons affaire à une commission divine, à l’accomplissement du ministère d’Élie.

William Branham se référait également à l’expérience qu’il avait eue le 7 Mai 1946, quand la lumière surnaturelle illumina la pièce où il se trouvait et que l’ange du Seigneur -qu’il décrivit avec précision- se tint devant lui, lui disant: « Ne crains pas, je suis envoyé de la présence de Dieu pour te parler de ta commission…» Tout comme l’a été chaque appel que nous trouvons dans la Bible, celui-ci est aussi vrai parce qu’il est l’accomplissement direct de la promesse que Dieu a faite. Moi, Ewald Frank, je crois le témoignage de cet homme de Dieu: premièrement parce que j’accepte sa véracité, deuxièmement parce qu’il est l’accomplissement d’une Écriture scripturaire, troisièmement, parce que j’ai eu l’extraordinaire privilège d’expérimenter ce ministère accordé par Dieu, en tant que témoin oculaire des choses que j’ai entendues de mes propres oreilles pendant une période de dix ans.

Afin qu’il n’y ait personne dans cette génération qui soit sans excuse, la chose suivante est arrivée: le 24 janvier 1950, la lumière surnaturelle descendit pendant une réunion au coliseum de Houston, au Texas, où à peu près 8000 personnes furent rassemblées pour entendre William Branham prêcher. Les photographes de presse, Mr. Ayers et Mr. Kippermann, prirent des photos. Alors que Mr. Ayers développait le film dans les studios Douglas, il remarqua que seule une photo réussit; celle avec la lumière surnaturelle sur la tête du révérend Branham. Ceci arriva après qu’un débat eut lieu entre le Dr. Best, qui niait tous faits surnaturels dans notre temps, et le compagnon de service du révérend Branham, le révérend F.F. Bosworth. A cet instant, William Branham vint à la chaire et dit: « Je n’ai pas besoin de me défendre. Celui qui m’a appelé et mandaté le confirmera » Au même moment, Mr. Ayers appuya sur le bouton de son appareil et prit la photo. L’expert assermenté du FBI chargé des documents douteux, le Dr. George J. Lacy, confirma le 29 janvier 1950 que le négatif était absolument authentique et que pour que l’œil mécanique puisse saisir la lumière, celle-ci devait être présente. Manifestement, dans cet âge d’inventions techniques, Dieu a permis aux incroyants de confirmer Sa présence parmi les croyants.

Il serait certes lamentable si nous ne connaissions que ce que font les évangélistes et les personnes charismatiques qui, comme il a été prouvé, ont tous leurs propres plans et programmes. Pour le dire très clairement, ils construisent tous leurs propres royaumes dans le Royaume de Dieu et ils établissent leurs propres églises, leurs écoles bibliques etc.

Si nous n’avions pas su ce que Dieu est en train de faire maintenant dans Son Royaume et dans Son Église, nous aurions été les hommes les plus misérables de la terre. Il a racheté Son Église, Il bâtit Son Église et appelle les siens à sortir de toutes les captivités religieuses et de toute confusion, en nous ramenant au fondement original des apôtres et des prophètes dont Jésus-Christ Lui-même est la pierre angulaire et la pierre de faîte. Maintenant, conformément à Matthieu 24:45, en toute fidélité, la nourriture spirituelle est distribuée au temps convenable. L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute Parole qui sort de la bouche de Dieu; c’est la manne spirituelle pour notre âme. Depuis toujours, Dieu a eu Ses serviteurs et Il a placé les différents ministères dans Son Église (1 Cor. 12:28). Du point de vue de Dieu, le ministère du révérend Branham est tout aussi important que celui de Moïse, de Josué, de Jean-Baptiste, de l’apôtre Pierre et de Paul. Que notre cher Seigneur m’ait accordé à moi, E. Frank, un mandat n’est pas quelque chose que j’ai méritée et encore moins ma décision. Mais à cause de l’appel direct et du mandat que j’ai reçu le 2 avril 1962, de prêcher la Parole de Dieu et de proclamer le message divin qui doit parcourir toute la terre avant la seconde venue de Christ, mon ministère n’est que la continuité de ce que Dieu a accordé par un mandat direct à William Branham. Qu’on le croie ou pas, que cela soit accepté ou pas, j’ai la même responsabilité devant Dieu de dispenser droitement la Parole de vérité et de la placer correctement, comme il en était avec l’apôtre Paul en son temps. Nous sommes maintenant en train d’expérimenter la dernière partie des événements liés au plan du salut et bientôt, nous verrons l’achèvement. Finalement, cette remarque doit être permise: Seuls ceux qui sont de Dieu, écouteront la Parole de Dieu (Jean 8: 47). Et comme il a été révélé à l’apôtre Paul dans Romains 11:7, il est évident que seuls les élus recevront ce que Dieu a donné. Les conducteurs religieux, dans toutes les époques, sont passés à côté de ce que Dieu faisait. Ils n’ont pas reconnu le ministère de Jean-Baptiste et ils étaient totalement opposés à notre Seigneur et à Son ministère, bien qu’ils étaient en train de célébrer leurs services religieux. Il serait possible que l’histoire soit encore en train de se répéter mais une seule chose demeure vraie pour toujours: Dieu fait toutes choses selon Sa Parole, en accomplissant les promesses qu’Il a faites.

Pour éviter des mauvaises compréhensions, qu’il nous soit permis d’insister une fois encore que nous, le Centre Missionnaire de Binza, nous nous distançons de toutes les « églises branhamistes » et des « croyants du message » qui ne prennent pas les Saintes Écritures comme leur autorité finale mais qui à la place prennent des déclarations en dehors de leur contexte et établissent ainsi leurs propres enseignements. Nous ne croyons pas en un « évangile de Branham » ou en un « Message de Branham », bien au contraire, nous croyons au message de la Parole de Dieu qui nous a été apporté par le messager et par conséquent, nous croyons à l’Évangile éternel de Jésus-Christ notre Seigneur, et nous sommes maintenant ambassadeurs de christ comme l’apôtre Paul le dit dans 2 Corinthiens 5:17-21. Avec la même autorité apostolique basée sur le mandat divin, je peux dire: « Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu!»

De la littérature sur tous les sujets importants de la Bible peut être obtenue gratuitement. Que la grâce et la paix de Dieu soient avec vous tous, au nom de Jésus-Christ notre Seigneur.